Une pensée sur “A l’est, toujours plus à l’est”

  1. Encore quelques kilomètres et tu arrivais en Sibérie. Il était temps de t’arrêter! :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *